Selon les besoins du temps, les communautés chrétiennes ont pris,
de façons diverses, leurs responsabilités dans l'éducation des jeunes.

Au fondement de l'école chrétienne,
se trouve l'intuition que la formation de l'homme et
l'éveil à la foi chrétienne forment une unité.



Projet Educatif et Pédagogique

Le Centre d’Enseignement « Institut Saint-André de Ramegnies-Chin et Tournai » en sa qualité d’organisateur des établissements « Ecole Fondamentale de Tournai » et « Ecole Secondaire de Ramegnies-Chin » s’inscrit dans cette ligne de l’école chrétienne.

1. La tâche d’éducation
Leur pédagogie est inspirée de celle de Saint Ignace de Loyola, fondateur des jésuites. Elle est basée sur les valeurs évangéliques, respectueuses de l’homme, de sa liberté et de sa culture.

A Saint-André, on s’efforce :

  • d’offrir aux élèves un milieu harmonieux où l’élève se sent en confiance et personnellement aimé de ses éducateurs ;
  • d’accueillir les élèves tels qu’ils sont tout en leur communiquant une doctrine solide pour, d’une part, confronter les croyants et, d’autre part, ouvrir au monde chrétien ceux et celles qui sont « chercheurs de Dieu » ;
    • d’éduquer au discernement ;
    • de structurer la personne, libérant par la maîtrise de soi, ses richesses en puissance ;
    • de développer le sens de l’écoute et du dialogue, de faire appel à la disponibilité et au service ;
    • d’éduquer au sens des responsabilités et à la fidélité de la parole donnée ;
    • d’ouvrir à l’universel ;
    • d’apprendre aux élèves à savoir évoluer dans un monde en pleine mutation.

Au niveau de la société
Le pouvoir organisateur adhère aux objectifs généraux de l’enseignement, tels qu’ils sont définis dans le décret "Missions" de l’école, définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire de juillet 1997 :

  • promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves;
  • amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle ;
  • préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures ;
  • assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale.
Au niveau de l’école chrétienne
Le pouvoir organisateur adhère aux objectifs contenus dans le document « Mission de l’école chrétienne » rédigé par le Conseil Général de l’Enseignement Catholique de mai 1995.

        La tâche au concret
Cette tâche s’effectue dans l’activité même d’enseigner, car là où se construisent les savoirs et les savoir-faire, se forment l’esprit et le sens de la vie.
Le cours de religion contribue grandement à cette même fin, car il questionne la vie et il est questionné par elle.

        Ouverture et liberté
Nos établissements accueillent volontiers ceux et celles qui se présentent à eux : ils leur feront connaître leur projet, les élèves seront invités au moins à partager les valeurs qui inspirent notre enseignement, et cela, dans le plus grand respect de la liberté de conscience.

Au niveau de l’Institut Saint-André de Ramegnies-Chin et Tournai
Aujourd’hui, le contexte de l’école est bien différent de celui qu’ont connu les fondateurs de l’Institut St-André.

Les laïcs ont remplacé les religieuses dans l’action pédagogique et éducative de l’école, le public, tant les professeurs que les élèves, est de plus en plus de cultures, de milieux, de croyances et de degrés de foi différents ; Il s’agit donc d’une communauté éducative diversifiée, mais riche de sa diversité même, affrontée à une société largement pluraliste et en pleine mutation.        
Dans ce contexte actuel, notre volonté est :

  • de promouvoir la qualité de la relation, la présence à l’autre qui le fait « être » ;
  • de promouvoir le climat de confiance, de convivialité, de joie ;
  • de promouvoir l’éducation à l’engagement, à la responsabilité, au service, à la liberté, au discernement, à l’autonomie ;
  • de promouvoir le souci du travail bien fait ;
  • de faire prendre conscience à chacun(e) de l’obligation de se fixer un objectif et d’obtenir un résultat ;
  • de fournir à l’élève le bagage intellectuel, le goût de l’étude et du travail, le sens du devoir, le sens de l’effort qui lui permettront de continuer à apprendre.

Dans cet esprit, il faut de la part des enseignants, une loyauté totale vis-à-vis du projet éducatif de l’école.

A l’inscription de l’élève, nous dirons ce que nous sommes et ce que nous avons vocation d’être.
Par l’inscription de leur fils, de leur fille à l’Institut Saint-André,
les parents déclarent avoir pris connaissance du présent Projet Educatif et l’acceptent.

 

2. La tâche de formation
Les propositions suivantes se sont inspirées des projets pédagogiques des fédérations et plus particulièrement de la FéDéFoc (Fédération de l’Enseignement Catholique).

L’école fondamentale chrétienne se veut être d’abord un lieu où les enfants et les adultes découvrent leur diversité sociale et culturelle comme une richesse à exploiter pour grandir ensemble. Le souci de comprendre l’autre et de se faire comprendre traverse toutes les actions et démarches vécues, cela en cohérence avec l’esprit de l’Evangile. Les enfants et les adultes approfondissent la construction de leur dimension sociale. Ils s’engagent dans l’accueil de l’autre et le respect mutuel et vivent le plaisir du dialogue, de la participation et de la prise de responsabilité solidaire.

Une telle pédagogie...

  • est construite sur le savoir.
Ainsi l’école qui respecte chacun favorise un processus d’apprentissage dans lequel l’enfant est acteur. L’erreur est permise et devient un levier qui l’aide à s’interroger et à réorienter sa recherche pour progresser.
  •   pratique l’évaluation formative

Il s’agit d’une activité d’observation qui permet à l’enfant et à l’enseignant d’être plus conscients de l’apprentissage qui se réalise et de la manière de le mener à bien. On s’intéresse surtout à ce qui se passe quand l’enfant construit ses compétences et ses connaissances.

  • assure la continuité des apprentissages en cycles

Apprendre nécessite du temps et construire des compétences est un processus lent et complexe exigeant plus d’une année scolaire. C’est pourquoi un « continuum pédagogique de 2,5 ans 12 ans » est mis en place.

  •   différencie les apprentissages

Tous les enfants sont différents. Chacun a sa façon de rentrer dans l’apprentissage proposé, d’y réagir, de le mener à bien, de le vivre affectivement. Chacun a son rythme, sa culture, son degré d’obstination, ses limites de vigilance..

Différencier, c’est aussi être attentif à varier les sollicitations en cours d’apprentissage pour que chacun progresse et aille le plus loin possible à partir d’où il est, et de sa manière de faire.

Différencier, c’est donc croire qu’ils sont tous capables de progresser. C’est alors avoir la volonté de chercher les outils les plus pertinents pour surmonter les obstacles rencontrés.

  •  pratique un métier collectif

Les enseignants, la direction et le personnel d’éducation sont solidairement responsables de la mission qui est la leur dans l’école en cycles. La collaboration de tous est requise pour aider l’enfant à développer les mêmes compétences de 2,5 à 12 ans et pour assurer le développement global, à la fois affectif, psychologique, moteur et intellectuel.

  • construit une communauté ouverte sur l’extérieur

Pour créer un même mouvement où tout le monde est impliqué et où chacun a son rôle à jouer, il faut se donner du temps et des moyens. L’école doit prendre en compte et considérer comme une richesse la variété culturelle des enfants qu’elle accompagne.
Toutefois, l’école n’est pas seule. Elle doit tenir compte des réalités politiques, économiques et sociales et permettre à l’enfant de s’impliquer dans cette réalité et d’utiliser les ressources de son environnement.


Projet pastoral

L’école chrétienne a mission d’annoncer la Bonne Nouvelle du Christ. Elle offre à chacun la liberté de construire sa propre identité à l’image de Jésus. Elle accorde un soutien privilégié à ceux qui en ont le plus besoin.

Afin de vivre notre projet éducatif inspiré des valeurs évangéliques de St-André (respect de l’autre, confiance dans les possibilités de chacun, solidarité responsable, attention aux plus démunis) toute l’équipe éducative s’efforcera de sensibiliser les enfants sur les points suivants :

  • Mettre en place :
    • des temps forts de l’année liturgique.
    • des actions de partage.
    • des activités de prière et de célébration.
    • ...
  • Eveiller la conscience de l’enfant :
    • au sens du pardon.
    • au don de soi pour le service de l’autre, à la gratuité.
    • au sens de la vie en groupe.
    • à l’ouverture aux autres, au monde, à l’Eglise.
    • ...

« C’est vrai, je vous le déclare,
 chaque fois que vous l’avez fait à un de ces plus petits qui sont mes frères,
vous me l’avez fait à moi. »

Matthieu 25, 40



[Retour en haut de page]
[Retour vers les documents officiels]